The Stolen Generation

Publié le par AR & EG

Entre 1918 et 1970, les gouvernements australiens ont enlevé près de 100 000 enfants aborigènes, ou insulaires du détroit de Torres, (pour la plupart âgés de moins de 5 ans) à leur famille. Ceux-ci étaient placés, à des kilomètres de leur région d'origine, dans des institutions ou des familles blanches. Tout contact avec la famille de naissance était proscrit…On faisait souvent croire aux enfants qu’ils étaient orphelins et leurs parents connaissaient rarement leur lieu de placement. Dans les institutions, les enfants ne recevaient qu’une éducation rudimentaire, souffraient de conditions de vie difficiles et de sous-alimentation…. Les survivants, de cette politique d’assimilation sont appelés « la génération volée » et constituent un sujet sensible en Australie.

Après des années d’activisme aborigène, le rapport Bringing Them Home, d’une commission royale, condamne en 1977 cette politique et recommande notamment l’instauration d’une journée nationale du pardon (Sorry Day), en mémoire des souffrances passées. Depuis, les actions dans ce sens se multiplient…les Australiens semblant aspirer à une pleine réconciliation.

D’après le Lonely Planet et TimeOut Sydney

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article